Les présumés clandestins nuisibles sont-ils contrôlés?

Posté par Nazma FOURRE le 6 février 2013

A l’heure actuelle,ils semblerait que les présumés clandestins nuisibles, une fois sur le territoire Français  ne sont pas contrôlés sauf preuve contradictoire notamment dans un exemple où ils se disent en contact avec la famille exerçant dans une autorité chargée de contrôle et qu’ils ne seront pas inquiétés.La victime est sous calmant alors ,qu’elle  voulait se jeter par la fenêtre ne pouvant entendre son nom répété 24 heures sur 24 heures avec des injures comme « pute ou clandestine » alors qu’elle est Française,. par le nid  des présumés clandestins nuisibles qui sachant qu’ils sont protégés;  se frottent les mains en poursuivant leurs nuisances avec une déconcertante  délire.

Aux dires des présumés clandestins, le téléphone de la victime est placé sur une table d’écoute, démarche illégale si les faits sont avérés .Le mari de la victime est menacé de non assistance à personne en danger pour avoir informé les autorités.Pour rappel celui ci avaient en concert accord avec son épouse avaient  saisi les autorités afin de dénoncer la nuisance des présumés clandestins.

 Il est malheureux de constater que ce sont les clandestins nuisibles qui font les lois une fois sur le territoire. Français . Il serait judicieux que la police nationale et la police municîpale avec la supervison de la police aux frontières vérifient la date de départ de ces étrangers tout en faisant un suivi de  ces étrangers, potentiels présumés clandestins et par la police aux frontières alors  que les ressources de ces présumés clandestins qui une fois sur le territoire semblent s’octroyer d’office un visa permanent., et ils sont sans ressources !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 

Pauvre patrie, ma douce France, qui fait pleurer ma plume.

Nazma FOURRE

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Fonctionnaire-journaliste,le devoir de réserves un débat s’impose.

Posté par Nazma FOURRE le 30 janvier 2013

Un véritable débat s’impose autour de la question d’une éventuelle compatibilité entre le cumul d’une fonction de fonctionnaire et de journaliste . Selon la législation en vigueur, un fonctionnaire qui ne pouvant exercer  ces deux fonctions à la fois, ne peut  être journaliste et fonctionnaire car celui ci est sequestré par son devoir de droit de  réserves.

 Le journaliste peut s’octroyer , l’exercice de sa profession, dans l’une ou plusieurs publications quotidiennes ou periodiques   ou dans plusieurs organes de presse.Tout comme le fonctionnaire, il ne peut cumuler deux fonctions à la fois. La liberté de la presse est longuement  considérée  comme une liberté d’expression.

Si l’on considère le fonctionnaire dépourvu de sa plume  ne peut s’exprimer, ce qui signifie que     tout fonctionnaire  ait  perdu la liberté d’expression, représentant certes  une atteinte à la liberté fondamentale  des droits de l’homme  . Questce qui empêcherait un fonctionnaire de  s’exprimer sur le journal?Pourquoi ne pourrait-il pas cumuler les deux fonctions tout comme le journaliste, bien que le droit de réserves, s’applique autant que pour le journaliste ainsi que pour  le fonctionnaire?

Le fonctionnaire, celui ci doit s’exprimer en évitant  tout procès en diffamation  tout comme le journaliste.Bien qu’il  existerait dans de tel cas une veritable animosité entre ces deux fonctions, elles se rejoignent  sur la question de l’absence de la liberté totale d’expression, une équivalence du droit de réserves, pour laquelle  le législateur doit se pencher sur le  cumul de  ces deux fonctions. 

Nazma FOURRE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

L’entrée des séjours des étrangers en France,la sécurité et la santé publique.

Posté par Nazma FOURRE le 26 janvier 2013

A  l’heure, où  La France, notre mère patrie ,    continue d’accueillir des  visiteurs sur notre sol Français , il  est  question de se demander si une enquête administrative ne devra pas être faite en matière de la sécurité publique  avant la délivrance  d’un visa par nos ambassades à l’étranger.Il est  vrai , qu’il faut savoir qui on accueille sur  notre  territoire et une enquête médicale ainsi qu’une enquête policière , doivent  être effectuées avant la délivrance de visas pour cause de santé publique.

Il n’est pas un secret que beaucoup de visiteurs font de leurs visas, leur permis de résidence clandestin et violent nos lois.  Certains se croient tout permis, en squattant des immeubles, s’adonne  à des traffics de drogue ou de l’escroquerie par des soi disant  don de sorcellerie vaudoue   à travers leurs présumées  voyances mythomaneuses. 

En ce qu’il s’agit d’une enquête policière,  nos ambassades Françaises  doivent bien se renseigner, en consultant    les casiers judiciaires auprès des autorités concernées avant la délivrance d’un visa touristique de long ou de  moyen séjour à tout demandeur  avant la délivrance d’un visa. afin d’éviter que des délinquants fuient leurs pays pour  rejoindre notre sol et commettre d’autres délits car ces potentiels clandestins hormis des vrais visiteurs, n’hésitent pas  à profiler des menaces de mort ou d’utiliser  le mot « tuer » dans leurs vocabulaires, se croyant tout permis tout en violant le code du séjour légal des étrangers .

Pour cause de santé publique, un dépistage  du virus des maladies sexuellement transmissibles , doit être rendu obligatoire, par nos  ambassades   car  un risque de contamination n’est pas à exclure dans des cas concrets.Ces faux visiteurs , dans le but de rester en France recherchent à tout prix des relations sexuelles  où curieusement la pratique de leur sorcellerie pour attacher les maris . Outre   la question des « mariages blancs » est toujours d’actualité dans une France trop souple dans sa politique d’immigration. 

Une expertise psychiatrique doit aussi  être rendue obligatoire  afin d’éviter dans un exemple concret, tout harcèlement  moral que ces  faux visiteurs et présumés  clandestins puissent  causer par leur nuisance,et trouble du voisinage  ainsi qu’une  atteinte à la vie privée.

Un exemple concret  se passe dans une ville où les présumés psychopathes  clandestins n’hésitent pas à rendre la vie d’autrui impossible en répétant  tout ce qui se dit entre un couple. Certains  ont un   véritable désir de nuire s’amusent   dans cet exemple concret à réciter le nom de ceux visés qu’ils ne semblent pas apprécier ou de traiter de « clandestins », les compatriotes.

Force est de  constater que l’entrée de séjour des étrangers  ,sur notre territoire avec un visa touristique, ou un visa de long séjour , semble être pour des potentiels clandestins, un véritable passport de résidence qu’il semble s’octroyer d’office, mais à quel prix?Notre France ne serait-elle  pas trop naîve d’octroyer des visas  à tout azimut  à toute personne sans savoir l’historique judiciaire et médicale de ces visiteurs que l’on accueille?

Nazma FOURRE

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Menacée de mort après l’article ci dessous

Posté par Nazma FOURRE le 23 janvier 2013

Bouche cousue, je me permets de m’exprimer sur mon blog  que je suis menacée de  mort indirectement par ceux concernés pour avoir évoquer le thème de la clandestinité bien que ce thème reste évasif.on m’aggressera d’un coup de couteau, pour avoir dénoncer ce thème., m’a t-on laissé entendre par ce groupe concerné abonné au mot tuer entre autres.  Ce qui leur  dérange c’est la pratique vaudoue et la clandestinité des sorciers vaudous.

 Ce groupe de présumés clandestins, , n’hésite pas de déclarer que je serai poignardée. Je dois dire à ce groupe de personnes que je n’ai pas peur de mourrir et je serai fière de mourrir pour la France. Ce serait quand même dommage pour mon époux qui m’aime de me perdre dans des conditions tout simplement parceque j’ai dénoncé un thème tabou au nom de l’amour que je porte pour mon pays.

Bien que ce même groupe vise aussi mon époux qu’ils croient  avoir contribué à cet article, je dois dire à mes présumés meurtriers qui ont concocté  un plan d’assassinat me concernant, que c’est moi en temps qu’ancienne journaliste  qui écrit seule mes articles sur mon blog  et qu’à aucun moment , il n’aurait contribué à  aucun de mes articles . Que mes présumés meurtriers ne le tuent pas.La France ne peut plus parler de la clandestinité. Elle doit être muette.Pauvre France, la mère généreuse doit rester  passive et elle pleure en silence.

Nazma FOURRE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La clandestinité des sorciers vaudous étrangers en France

Posté par Nazma FOURRE le 18 janvier 2013

Pauvre France, terre d’exile et de l’immigration légale semble être envahie, encouragée par la convention de 2007 signée entre Maurice et  La France ainsi que  les Etats membres des pays schenghen sauf le Royaume Uni, et l’Irlande,  par certains sorcers vaudous ou apprentis sorciers  qui essaient de ramener leurs cultures ancestrales diaboliques  dans notre France.

 Notre chère  police nationale qui semble avoir perdu tout monopole de contrôle de toute personne  en matière de leurs dates de départ,une fois en France ne peuvent  faire de contrôle à domicile, ce qui semble être l’enchantement de  ces sorciers vaudous étrangers  qui ont fait de notre pays, le cimétière des vaudous.

Un exemple concret se passe dans une ville où quatre présumées clandestines,et  deux présumés clandestins semblent y avoir trouver refuge notamment dans un immeuble où ils sont  parfois soutenus par quelques locataires complices  tout en  ayant pu obtenir les clefs des appartements inoccupés par la femme de ménage de l’immeuble  adèpte à la magie noire.

Bien que cette pratique semble insignifiante mais le mal existe ,Malheureusement il  semblerait exister un vide juridique sur la notion de la magie noire que le droit pénal qualifierait comme étant   des pratiques occultes, sanctionnées uniquement dans le cadre  d’une plainte pour escroquerie d’une victime.

 La pratique utilisée par ces étrangers vaudous présumés clandestins dans cet exemple concret   est très dérangeante pour ceux qui habitent en dessous de l’étage qu’ils occupent. Ces sorciers vaudous  utilisent des poules noires, qu’ils tuent en tapant les poubelles  quelquefois. Leurs rituelles débutent  avec leurs langages fréquents « Bloques Madame, bloques Monsieur (le nom de la personne est cité », » coules, coupes, attaches,  tout cela duerera  toute la nuit  où ils ne semblent pas vouloir dormir. Les chuchotements des rituelles des vaudous rendent impossible le sommeil d’autrui.Malheureusement, aucun control sur leurs ressources,  n’est effectué par les autorités , ce qui est vraimment désolant et les encourage à faire de leur magie noire , une activité monnayable clandestinement comme tout traffic.Pour s’exonérer de toute leur pratique diabolique, ils diront qu’ils sont en train de prier. Prier en tapant les poubelles à 4 heures du matin, est un drôle type de prière.Ils semblent aussi bien chérir le mot « drogue » un  des vocabulaires très utilisé par ce clan , hormis de leurs mots fétiches «  tuer et sida ».

Voulant absolumment trouver des maris, pour rester en France, ces présumés clandestines récitent leur rituelles en attachant leurs présumés proies, pensant pouvoir rendre amoureux leurs prétendants dans un but précis, obtenir la résidence en France.

 

Ces sorciers vaudous arriveront-ils à  baffouer l’administration par le jeu de la séduction et de la magie noire?Il est temps que  les ambassades de France  étudient attentivement tous les dossiers des demandeurs de visa, leurs activités, leurs casiers judiciaires, leurs activités, scrupulant toute activité clandestine et une enquête ciblée doit être faite par les consulats afin que les sorciers vaudous ne frôlent pas le sol Français avec un visa touristique, en faisant non seulement  des victimes par leurs escroqueries, mais en faisant de leur activité leur permis de résidence et ce en toute illégalité.La convention de 2007 doit tout simplement être abrogée afin de décourager ce type d’immigration., à l’heure où une nouvelle immigration irrégulière semble y avoir trouver profit, l’immigration des sorciers vaudous étrangers, et ce en toute clandestinité.

Nazma FOURRE 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le contrôle de La clandestinité et la maîtrise de l’immigration en France

Posté par Nazma FOURRE le 28 décembre 2012

Bien que la hausse  de l’immigration semble être non seulement une affre pour  l’Europe mais aussi pour d’autres pays, les entrées abusives notamment sur le territoire Français sans dispositif réglementaire clairement défini et des patrouilles policières qui semblent être malheureusement   limitées, l’immigration  malgré toute sa richesse en terme de culture est loin d’être maîtrisée dans une société en pleine crise.

 La meilleure façon est de donner à la police le monopole de la patrouille à domicile des étrangers et de leur entrée et sortie du territoire à la date prévue.Tout dépassement de date de sortie doit pouvoir faire l’objet d’une sanction administrative, soit un refus systématique d’un visa pendant une période d’une année. Il n’est nul secret pour un étranger sur trois venu d’un pays en voie de  développement, la tentation d’y résider  . Notre pays ne peut malheureusement accueillir toutes les misères du monde étant elle même assujettie à la crise Européenne. L’immigration en revanche régulière est souhaitable et des vérifications sur place doivent rendre possible la violation ou pas   d’une immigration régulière  sur notre territoire.

Pour qu’un visa soit accordé par les autorités de tutelle , il faut que la personne justifie de ses ressources et de son justificatif de logement auprès de l’ambassade de France auprès des autorités de tutelle . Sauf preuve contradictoire, une lettre d’hébergement facilement accessible pour l’hébergeur qui ne fait que  remplir  un formulaire attestant ses ressources ainsi que la superficie de sa capacité d’accueil auprès de la mairie fait parvenir au destinataire ce fameux document qui lui permet en partie l’accès facile d’obtenir un visa. Tout comme la demande des resssources,exigées par l’ambassade de France,  rien ne  justifie que le demandeur du visa possède  la  somme requise sur son compte  durant son séjour. Il peut très bien faire un transfert d’argent d’un compte d’un ami sur son compte et une fois son visa accordé et son entrée en France, il lui renverra son argent. Il n’ya malheureusement aucun dispositif légal permettant d’opérer un contrôle  sur les revenus  de ces  probables faux touristes et de leurs ressources  par la police.

Afin de mettre fin à ce problèmatique, les personnes hébergeuses doivent attester sur honneur et devant la justice de leur engagement d’héberger les visiteurs durant la  période mentionnée sur leur visad’entrée en France  et que toute fausse déclaration doive pouvoir être  santionnée pénalement . Des patrouilles policières puissent permettre à la vérification des ressources véritables de ces visiteuses et de leurs dates de leurs présumés départ. 

Force est de constater que dans quelques cas, ces étrangers sont livrés à eux mêmes,squattant des immeubles, deviennent nuisibles,  sans ressources, ni logements, que des déclarations sur la lettre d’hébergement sauf preuve contradictoire ne serait que illusoire . Redéfinir le rôle de la police permettra  d’interpeller tout présumé clandestin en situation irrégulière à son domicile  est une prioritié afin que  des présumés clandestins puissent être subjugués aux règles de la société. et que les faux hébergeurs puissent être santionnés pénalement.

A contrario, des personnes qui y ont séjourné et cotisé sur notre territoire pendant des années doivent pouvoir selon les modalités en vigueur au cas par cas être régularisées. L’immigration,reste  une richesse, mais ne doit pas être une maîtresse d’une immigration aggressive, imposée,et  forcée.

Nazma FOURRE

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La convention de 2007 et le flux immigratoire irrégulier

Posté par Nazma FOURRE le 16 décembre 2012

A  l’heure où l’Europe souffre de la crise, l’immigration vers l’Europe pour certains,un Eldorado, semble être une devise métabolique. Reste la grande question, l’Europe peut -elle toujours continuer d’accueillir une immigration massive  à l’heure de la crise financière. L’Europe ne devrait-elle pas maîtriser cette immigration qui est devenue envahissante ?

Ainsi se pose la question prépondérante sur la convention de 2007 signée  entre Maurice et aussi par plusieurs pays membres dont les pays de l’espace schenghen ,   la France  et la suisse à l’exception du Royaume Uni et de l’Irlande autorisant à tout Mauricien désireux de se rendre en France et dans l’espace schengen   pour une période de moins de trois mois, d’être exempté d’un visa avec une navette possible pendant six mois entre Maurice et le pays concerné.Après ces six mois, la procédure pour l’obtention d’un visa  est obligatoire.Cette convention de 2007 sauf disposition additionnelle présenterait des insuffisances notamment sur le contrôle de ces étrangers qui passeraient  par cette modalité.

Sous cette angle, sauf  preuve contradictoire, s’agissant de la France,  les autorités Françaises sur place  n’auraient aucun monopole sur les conditions de ressources de ces personnes, ni de leurs conditions d’hébergement car seule une autorisation de séjour de six mois nécessite une lettre d’hébergement.Certains  étrangers y voient une chance en or de pouvoir rentrer en France sans procédure de visa et de retourner dans leurs pays d’origine après leur séjour. Alors que d’autres voient en cette formalité, une astuce de venir s’installer en France  en toute illégalité  sans intention de retourner dans leur pays d’origine. Dans  certains cas  , ces étrangers n’ont aucun hébergement, squattent des immeubles en se faisant héberger de gauche à droite,font des traffics et sont particulièrement sans ressources car aucun contrôle n’est  obligatoire.C’est aussi le passage béni dans des cas pour des sorcières vaudoues adeptes à la sorcellerie , pensant faire fortune par leurs travaux d’occultisme.

 

Dans une annalyse ‘in concreto », l’absence d’un visa pour le contrôle de la validité de leur séjour semblerait difficile car seul le tampon de leur entrée sur le sol Français délivré par la police aux frontières y figure. Ainsi sauf disposition contraire, pourrait se profiler une immigration clandestine difficilement contrôlée.

Les critères de cette convention pour un meilleur contrôle  de ces étrangers arrivant par ce biais  doivent être pûrement et simplement redéfinis s’agissant de ces contours imprécis.La date d’entrée de ces étrangers arrivés sur le sol Français doit pouvoir engager tout contrôle  de leur séjour autorisé par cette convention donc deux mois sans visa et la navette scrupulée par les autorités durant les  quatre mois où ces étrangers décident de faire l’allée et le retour entre les deux pays. Il doit exister un fichier automatique régulant cette précieuse convention afin de sauver notre pays noyée par la crise, d’une infraction au code des séjours irréguliers des étrangers en maîtrisant l’immigration clandestine.Peut être un renforcissement du contrôle des passports par la police de tout touriste étranger  serait utile dans ces circonstances et aussi pour ceux qui viennent avec un visa de six mois , de s’assurer que l’hebergeur héberge bien les personnes qu’il s’est engagé d’héberger afin d’éviter toute fausse déclaration visant l’obtention d’un visa  et que   ces étrangers ne se trouvent pas démunis de logement, une fois sur le territoire Français.Le monopole de contrôle des policiers  sur la date d’arrivée et de départ des étrangers doit être renforci afin que l’immigration qui est une richesse de mélange de culture et de tradition,soit  une immigration régulière et structurée .

Nazma FOURRE

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

Spectaculaire avortement de la réforme de la chambre des Lords

Posté par Nazma FOURRE le 5 août 2012

Selon les sources officielles, la réforme concernant les élections  des « Lords » n’a pas été approuvée par le gouvernement Britannique. Ce sujet à caution, prêtant des polémiques entre les opinions diverses et variées de la chambre des communes et de la chambre des Lords, a finalement été tranché.Cette réforme sera tout simplement avortée. Sage décision certes, pouvant ainsi s’apparenter à une reconnaissance de la source de la chambre des Lords  , socle de la Monarchie .

Après de longues et interminables discussions entre les deux chambres, l’aspiration argumentée de la chambre des communes  par un débat contradictoire qui a eu lieu le 9 Juilliet devant le parlement Britannique n’a été convaincant.Tout est bien qui finit bien, ce qui met un  terme à  la  monopolisation d’un pouvoir concentré tant  voulu par la chambre des communes .

D’autrepart, la priorité des « Lords »  est  désormais accentuée  sur  des réformes plus concrètes s’agissant de la transparence  et  de l’ objectivité d’une commission de  selection des « Lords », la suppression des conditions d’héridité   par l’abrogation  des elections des seigneurs hériditaires, les sanctions disciplinaires moyennant retrait de ceux qui ne sont jamais présents  à la Chambre des Lords, l’expulsion des « lords » ayant commis des infractions pénales. Ces mesures ne pourront  être proposées qu’après la suppression de  la prévision énumérant  la  mention des élections des « Lords »,dans le projet de réforme de la chambre des Lords.

Nazma FOURRE

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La réforme de la Chambre des Lords: une rupture avec la tradition monarchique Britannique

Posté par Nazma FOURRE le 8 juillet 2012

 Selon les sources officieuses, la  réforme que préconise actuellement la « chambre des  Seigneurs » (Lords) » du parlement britannique, lequel  projet de loi est toujours en phase rédactionnelle prévoit en partie  les élections des « lords », ce qui marque une rupture avec la tradition monarchique , très longtemps choyée par les monarchistes du Royaume Uni.Un changement de nom de la chambre des lords  n’est pas à exclure.Quant aux modalités des élections de ces seigneurs , elles sont toujours obscures.Seront-ils élus par les citoyens ou par leurs pairs?

Cette idée d’un ajustement de cette même chambre est générée par un  député, appartenant à la chambre des communes qui à travers son « manifesto », (le programme stipulant les objectifs de son parti » avait promis cette réforme .Pourtant le « manifesto », n’est nullement  un document légal, mais qu’une  simple promesse  électorale qui  n’engage pas son auteur juridiquement.

Selon une analyse abstraite,  dans l’hypothèse des elections des « Lords »  par des citoyens Britanniques, , on pourrait déduire que les  seigneurs   seront   amenés à faire de la politique, ce qui est une coupure avec la traditionnelle « chambre des lords », où ils ont été depuis des décenies choisis par leurs pairs.Bien que la « chambre des communes » ait  toujours souhaité la confiscation et la monopolisation du pouvoir dès le 17ème siècle en prônant l’éradication de la « chambre des Lords », celle ci avait   toujours  prôné la résistence .

Quant au concept « in concreto », concrétement, cette élection  peut  non seulement prétendre  à  une « concurrence de personnes », mais aussi à une confusion de pouvoir entre les seigneurs et les  députés.Ces derniers sont élus tous les cinq ans en marge des élections générales organisées dans les  699 circonscriptions du Royaume Uni.Ils sont sur des sièges ejectables car ils devront  satisfaire leurs promesses electorales s’ils veulent les conserver pour les prochaines urnes alors que les seigneurs, une fois choisis y demeurent toute leurs vies, d’où leur dénomination de « life peers », des seigneurs à vie.

Si les seigneurs doivent être élus par le peuple, ils devront   aussi dessiner le contour de leur politique tout comme les députés. Les seigneurs ne seront  à ce stade que des « seigneurs députés ». La question qui se posera est l’éthymologie du mot « seigneur ». Seraient-ils des députés- seigneurs ou des seigneurs députés? L’échelle du pouvoir parlementaire Britannique  sera-t-elle  hierarchisée, avec le seigneur- députés et des députés? Il n’yaura certes pas de différence de portefeuille car ils exerceront les mêmes fonctions.

 Il est vrai depuis une première réforme de 1999 visant cette même chambre, les « hereditary peers », les « seigneurs hériditaires », ceux qui ont transmis leurs titres à leurs générations ne sont plus autorisés à sièger  au  Parlement Britannique bien qu’un arrangement compromisoire ait été trouvé rationalisant le  nombre de « seigneurs hériditaires » à 92.

 Puis a suivi  une recrudescence des seigneurs choisis sur dossier  parmi les couches de la population locale (des professeurs d’universités, mèdecins,avocats ou des artistes) qui sont amenés à sièger  . Parmi les critères selectifs  du comité de selection, l’exigence des candidats appartenant au Royaume Uni ou à l’un des pays du Common Wealth.Les seigneurs  à temps complet sont rémunérés au titre de 300 Livres pour chaque session   et de 150 Livres à temps partiel. Leur rôle consiste à voter des lois proposées par la chambre des communes. Leur pouvoir n’est que limitatif en matière d’opposition et de blocage des lois, car après deux refus de leur part, la loi est promulguée par sa Majesté.

Force est de constater qu’à travers cette nouvelle ère des seigneurs  députés , ce sera toute une tradition monarchique qui s’efface progressivement bien que sa majesté reigne en ouvrant les sessions parlementaires et en promulguant les lois.Un réferendum aurait  été conforme sur cette si grande question évoquant la  rupture  avec la traditionnelle chambre des seigneurs laquelle base   repose  sur un socle monarchisé.

Nazma FOURRE

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le vide juridique de la vie privée des internautes sur des réseaux sociaux.

Posté par Nazma FOURRE le 3 juin 2012

Pas d’issue « infine », sur la question de vie privée des internautes sur des réseaux sociaux, en l’absence des textes protecteurs, d’une législation concordante pouvant délimiter les champs d’application entre le domaine privé et public de l’économie numérique .

Ainsi  à l’heure où  la saga de jerk.com, société américaine , piratrice et racoleuse passive  des noms des internautes continue en faisant de nombreuses victimes dans le monde, ses détracteurs  dont les propriétaires  Louis Lardas, Sonia Lardas et  le fondateur, John Fanning ne semblent pas vouloir se lasser de leur  préoccupation vaurienne qui est secondée par des complices  pirateurs, agissant ainsi en toute impunité,    dans le silence  d’une loi ne scindant pas ces deux domaines.

Il n’est pas inutile de rappeler les élements de fait d’où il ressort que  la société jerk.com, racole les noms des internautes  à partir des réseaux sociaux en les liant à son site  sous  la bénédiction des autres sites complices à caractère sociaux.Une des victimes, a pu grâce au profil numérique portant le numéro P57167796 figurant au bas de sa page sur jerk.com, retrouver son auteur. Les autorités ont été saisies.

 Selon les élements concordants pouvant prétendre à une éventuelle complicité d’un tiers, l’identité numérique renvoyant un lien à la page de Jerk.com est identique à celle utilisée par le site Hi5.com, un site de réseau social  basé au Canada, ainsi qu’une société américaine le styleceo.com (une société de mode) A ce stade , sauf acte isolé malveillant, on peut  se poser la question sur une  interconnection des différents réseaux sociaux où les  fichiers des internautes qui  sont  transmis d’un réseau social à un autre. servent  à alimenter  des sites pirateurs tels que Jerk.com., supposant une absence totale de vie privée des internautes sur des réseaux sociaux.

 De  sources officielles, tout  internaute   expose ses données  personnelles   sur  un réseau social  à travers son accord par un simple clic    signifiant son acceptation d’y être , autorisant par cette acceptation  qu’elles  soient  transmises à d’autres  cercles sociaux .Il  existe un grand vide juridique dans les lois anglosaxonnes et Françaises  concernant la sphère de la  vie privée  des internautes, lacune que les législateurs doivent impérativement  chercher à combler dans un but protecteur des internautes , eu égard à la dangerosité de l’économie numérique.

Nazma FOURRE

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12
 

Le blog-note de Catherine G... |
Blog "Ensemble, dynamisons ... |
EUROPAC PAPETERIE DE ROUEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DES IDEES ET DES REVES Nord
| cceta
| Les Enragés d'Aurillac